Faisons connaissance...

Dernière mise à jour : 24 août



Cela n'a pas été facile trouver ma voie, ni d'écouter ma petite voix.

Insaisissable et insatiable, je suis en mouvement perpétuel, je suis en éternelle quête de sens, depuis un certain temps, voir même un temps certain. J'ai fini par décréter que c'était bien ainsi. 


Je suis les battements de mon coeur, les élans de mon âme et les traces de mes rêves. Un long chemin fait de partages et d'expériences, entre terre et ciel. D'une démarche mal assurée, j'avance, petit à petit sans certitudes, juste avec la foi, le courage et une envie irrésistible de croquer la vie à pleine dents, de m'offrir le meilleur et le plus beau que le destin a prévu pour moi. Cela à été long à intégrer. Un chemin, émaillé d'accidents, de maladies, de deuils, qu'il m'a fallu accepter comme des enseignements et non comme des injustices.


Prise dans la spirale d'une vie infernale au rythme métro, boulot, enfants, et parfois dodo, mon corps et mon esprit ont réclamé aération et évasion en 2009. J'ai rencontré la Marche Nordique et cela a été pour moi une révélation et le début d'un chemin de transformation. Au contact de la Nature, de mes pas, de ma respiration, ma vision de la vie à peu à peu évolué. Au gré des rencontres, des expériences, du temps qui passe, j'ai eu à coeur de partager ce chemin, ces apprentissages et cette philosophie de vie naturelle pour prendre soin de sa forme et de son bien-être de manière saine, simple et accessible à tous.


En 2014, après un accident de ski et une rupture des ligaments croisés, je rencontre le Yoga et la méditation. Alors que l'on me prédit une inéluctable opération, mon corps n'en veut pas et envisage de se guérir par soi-m'aime. Pari réussi. Quelques mois plus tard, la chirurgie ne peut pas faire mieux que le processus entamé par mon corps et les énergies naturelles qu'il a reçu. Cet accident de Ge-Noux me remet sur les rails d'un début de parcours vers ma quête de sens et de vérité intérieure.


En 2016, je pars marcher un mois sur le chemin de Compostelle. A mon retour, j'écris un livre cathartique "Marcher ses rêves, Compostelle le Chemin vers Soi. " ( vous pouvez vous le procurer en me contactant).

A mon retour, j'entreprend une formation de Yoga au long cours, car je pressens que le chemin de retour à moi va être long, tellement mon sac est lourd, mes croyances, mes peurs, mes douleurs, mes ombres me terrifient. Parfois j'entrevois la lumière au travers d'une brèche, mais très vite un voile assombrit ma perception du monde qui m'entoure.


En 2017, je pars en Inde, pour une retraite de Yoga sur les bords du Gange, aux portes de L'Himalaya. L'expérience est transcendance alors que le tunnel de la nuit noire de l'âme se profile. Je ne sais plus qui je suis, ni où je vais. Je me sépare, je quitte ma maison, ma famille vole en éclat. Je ne sais pas pourquoi j'en suis arrivée là, je n'ai plus de re-père mais je ne peux que sauter dans l'abîme car derrière il y a les loups. Et espérer que le parachute s'ouvre ou que des ailes me poussent dans le dos.


J'atterris sur les bords du lac d'Annecy. Je pense avoir trouvé une nouvelle terre promise. Le répit sera de courte durée, l'idylle tourne court. Je prends juste le temps de terminer la formation de ViniYoga que j'ai débuté en 2016 auprès de Vincente Cadé et Claude Maréchal.

Le Covid arrive en 2020 et déclenche en moi de nouvelle prise de conscience. Mon âme se mortifie dans cette vie qui 'est pas la mienne. J'ai a nouveau perdu ma liberté, mon libre arbitre, ma conscience et ma confiance. La vie m'a prévu cette parenthèse douloureuse comme une nouvelle épreuve. J'aime à dire un niveau plus difficile à passer comme dans le jeu vidéo SuperMario pour gagner, une nouvelle étoile, une nouvelle vie.


Septembre 2020, je sens qu'il est temps de réaliser le vieux rêve qui m'habite depuis 20 ans, celui que j'ai dessiné sur un tableau de vision en 2011. C'est une question de vie ou de mort. Je pars visiter quelques maisons dans la région du Pont du Gard. Je ne sais pas encore que c'est ici que mon âme va retrouver ses terres. A peine posé le pied ici, aux pieds de ces pierres millénaires, j'ai l'impression de revenir à la maison.


"Vint un temps où le risque de rester à l'étroit dans un bourgeon était plus douloureux que le risque d'éclore." Anaïs Nin

En 2021, le destin m'envoie dans le Gard. Le besoin de tout quitter pour "Prendre le temps vers Soi" est devenu si impérieux que je tourne la page de vingt-cinq années de vie en Haute-Savoie pour réaliser mon rêve et ouvrir une maison d’hôtes au pays des oliviers et des cigales.


Mon point de chute se trouve à Dions, un petit village pittoresque, au pied 'une église. Les hirondelles m'y ont donné rendez-vous pour mes 50 printemps. Un havre de paix, authentique éco-logis aux portes de la réserve naturelle des Gorges du Gardon semble m'y attendre, m'avoir été préparé "sur-mesure" par ses anciens propriétaires. Je ne sais pas pourquoi, mais je ressens que le destin m'envoie ici pour accomplir une nouvelle mission divine. On me demande de lâcher prise, de faire confiance. Malgré les sirènes de peurs et de culpabilisation qui résonnent tout autour. Dions vient de la racine latine Divona, source Divine. J'y voit un signe !


Ici je vais pouvoir me reconstruire, à l'abri des Re-Gards, loin du connu, découvrir l'inconnu. Petit à petit, j'accueille mes premiers hôtes pour des séjours ressourçants, des retraites spirituelles et des stages de yoga. Peu à peu, je trouve la sérénité, la joie, le désir, puis le plaisir. Petits pas par petits pas, les rencontres se créent, les liens se tissent. Mon coeur arrête un jour de pleurer. L'Amour se profile. Ici le ciel est plus bleu, le soleil brille plus fort. La douceur de vivre s'insinue dans chacune de mes cellules, dans les sourires que je croisent.


De mon chemin de Saint-Jacques aux montagnes de l’Himalaya, j'ai retenu ce qui fait vibrer mon coeur, ce qui me donne foi en l'humanité. Ici je décide seule, sans entraves de créer le nouveau monde qui me ressemble. Ici en terres de Camargue, je suis portée par l'image des chevaux sauvages et des flamants roses.


Dans cette ancienne Magnanerie, ferme où l'on élevait des vers à Soi, je suis comme la chenille, qui sort de son cocon pour devenir un merveilleux papillon. Cette belle métaphore de la vie, de l’évolution, de ma quête de sens et de recherche d’équilibre pour dérouler le fil de Soi guide mes pas et ce que je souhaite désormais partager, avec tendresse, poésie et bienveillance.


Passionnée d'astrologie, curieuse des médecines douces, des plantes, de cuisine de bon goût, de création et d'art sous toutes ses formes, je suis tout simplement amoureuse de la vie et exploratrice du vivant. J'aime tisser des liens, créer de nouveaux possibles, nés de l'Alchimie des rencontres et des synchronicités de la vie. 


N'éprouvant plus le besoin de savoir où je vais, j'aime à croire que l'Univers a pensé à tout, qu'il a prévu ma destinée avec une douce bienveillance. Toutes les rencontres, les cadeaux, les petits et grands bonheurs comme les épreuves, même les plus douloureuses sont comme des petits cailloux semés sur mon chemin pour me permettre d'avancer. Plus j'avance et plus j'essaie de m'attacher à vivre cet indéfinissable instant présent. En cultivant du mieux que je peux mon jardin, sans m'attacher aux fruits de la récolte, mais en les savourant pleinement et d'autant plus lorsqu'ils sont partagés.


En 2022, il est l'heure pour moi de transmuter tous ces enseignements et de les transmettre au travers de mon nouveau projet AlchimYe, Massage, Yoga et Energies.

Libre de tout courant, école, dogme ou religion, je développe ma croyance personnelle au sein d'un temple sacré, celui de la nature. Je me réjouis de notre future rencontre, car si vous lisez ces lignes, ce n'est pas par hasard !




Les mantras qui me guident  “ Fais du bien à ton corps pour que ton âme est envie d’y vieillir.” Proverbe Indien. "Un esprit sain, dans un corps sain." Proverbe Latin “ Aimer ce que l’on fait et faire ce que l’on aime. “ "Seul on va plus vite, ensemble on va plus loin." Proverbe Africain " Rien ne se perd, rien ne se créer, tout se tranforme."