J'ai retrouvé La Femme Sauvage

Ma Femme Sauvage, Je t'aime, un peu beaucoup, passionnément,...

Il y a quelques jours, je vous en ai parlé, j'ai entendu l'appel de D'Ame Nature, dans les oiseaux qui chantent, dans les paquerettes qui dansent, dans les arbres en fleurs,  dans le vent libre de tous les bruits urbains, dans l'air purifié, dans le lac apaisé, dans le soleil si généreux.

Puis il y a eu ce livre, posé sur mes étagères depuis quelques années "en attente d'être lu" : Femmes qui courent avec les loups - Histoires et mythes de l'archétype de la Femme Sauvage de Clarissa Pinkola Estés.


Tu écoutes ton coeur, ton intuition et laisse s’exprimer ta créativité,
Tu rayonnes ta vérité, ton authenticité, ton intérieure beauté.
Tu respectes tes cycles et les cycles de Dame Nature.
Tu défends tes idéaux avec amour, bienveillance et passion.
Tu es libre de faire entendre ta Voix
Tu as le courage de tracer ta Voie.
Tu es une femme engagée, fière, rayonnante,


"Chaque femme porte en elle une force naturelle, instinctive, riche de dons créateurs et d'un savoir immémorial. Mais la société et la culture ont trop souvent muselé cette " Femme sauvage ", afin de la faire entrer dans le moule réducteur des rôles assignés."

Cet essai combine la tradition orale des contes avec cette psychologie inspiratrice, tout en offrant un véritable travail pédagogique et de développement personnel. Il livre les clés de cet instinct féminin primordial que nous avons oublié ou relégué au second plan et nous invite à réinterpréter l’expérience de la femme à travers les contes populaires, l’art et la nature… pour prendre contact avec cette « louve ».
Cette femme sauvage connectée à la perception, à son esprit ludique et à sa merveilleuse capacité d’affection, cette femme transformatrice qui nous pousse à mûrir, à créer, à écouter notre intuition et notre instinct, à être libres.

Et ces quelques lignes : "Ce goût du sauvage" va et vient avec l'inspiration. On éprouve cette aspiration à la Femme Sauvage lorsqu'on croise une personne qui a établi cette relation sauvage, lorsqu'on prend conscience de s'être trop consacrée à la flamme mystique ou à la rêverie, au détriment de sa propre créativité, de l'oeuvre de sa vie ou de ses amours vraies. "

L'expérience du confinement a été cette personne, ce révélateur, mettant sur mon chemin de nombreux signes et appels à me reconnecter à La Femme Sauvage. Il était temps pour moi de reprendre le chemin de mes premières amours. De reprendre mon bâton de pélerin pour écrire et marcher mon chemin, avec le petit peuple de la Nature, les Fées de la Forêt, les Lunes et les cycles du temps.


Reprendre mes projets restés en jachère le temps qu'il a fallu pour que la graine créative puisse se remettre à fleurir. Marche, Nature, connexion à Soi, avec désormais la lumière de l'enseignement du Yoga. Une Slow Life à construire dans chaque petit geste du quotidien.

Dans mon activité professionnelle actuelle, dans ces rêves que je laisse murir petit à petit, dans cette transformation qui s'opère chaque jour. Aujourd'hui encore plus qu'hier et bien moins que demain. En ce 1er avril 2020, la troisième semaine de confinement a chamboulé bien des repères. Et ce n'est pas fini.
Dans ces instants suspendus, dans cette parenthèse inattendue, le passé est révolu, demain est incertain, seul le présent est un cadeau de la Vie. C'est l'occasion, plus que jamais d'observer chaque jour ce que D'Âme Nature a à nous dire. Un projet que je mène depuis plusieurs mois sur Instagram avec mon Gingko projet. A bientôt pour de nouvelles aventures.

Le bleu du ciel n'a jamais été aussi pur. pas un nuage, pas une trainée d'avion.

Aucun commentaire